PIFFF 2018 – Courts-métrages

Comme chaque année le PIFFF propose une riche sélection de courts-métrages français et internationaux de genre. Deux séances pour découvrir de futurs cinéastes…

11h00 : Courts-Métrages Français – En Compétition

Au Programme :

Belle à Croquer de Axel Courtière avec Sylvain Dieuaide, Lou de Laâge, Ophélia Kolb et Catherine Deneuve.

Oscar Mongoût, cannibale gourmet, brûle d’amour pour sa voisine d’immeuble, la très végétale Mlle Carotte. Cette passion semble vouée à l’échec : elle est végétarienne tandis qu’il souffre d’une phobie totale des légumes. Tout bascule le soir où elle l’invite à dîner.

Déguste de Stéphane Baz avec Vincent Antonini et Anaïs Bertrand.

Une journée au sommet de la chaîne alimentaire, au plus proche de la matière. Une journée dans le fracas culinaire.

Graines de Hervé Freiburger avec Dan Bronchinson, Anne Somot, Sara Nokic et Aden Nokic.

Tout semble naturel dans ce tableau d’une vieille ferme entourée par des champs verdoyants. Tout semble calme, pourtant, au milieu du maïs, une menace terrifiante se terre. Une menace qui ne fait qu’un avec la végétation et attend patiemment pour attaquer.

Les Appelés de Matthias Couquet avec Jean-Patrick Gauthier, Xavier Inbona, Antoine Quintard et Célian d’Auvigny.

Paris, Printemps 1920. Alphonse Maindron, vétéran des tranchées, reçoit la visite d’un jeune journaliste, François Duval. Ce dernier souhaite l’interroger sur des évènements récents, aussi tragiques qu’étranges, dont il aurait été le témoin.

The Nine Billion Names of God  de Dominique Filhol avec Paul Bandey, Yves Yan, Rotem Jackman et Lennard Ridsdale.

New York 1957, un moine tibétain loue un ordinateur à séquence automatique. Son objectif est de lister tous les noms de Dieu. Deux ingénieurs occidentaux sont envoyés au Tibet afin d’installer la machine.

Thymesis  de Jordan Caudron avec Valentin De Carbonnières, Sarah Perriez et Malcolm Conrath. Première Mondiale.

Dans un futur proche, Alan revit ses souvenirs grâce à Thymesis, une machine capable de les simuler. Il découvre qu’il est capable de les modifier et tente de créer un souvenir où il pourra vivre avec Coline, sa défunte femme, en empêchant l’accident qui a causé sa mort.

Le Jury Courts-Métrages est composé du réalisateur et scénariste Olivier Abbou, du réalisateur, scénariste et dessinateur Balak, de la comédienne et productrice Julie Gayet, du réalisateur et scénariste Julien Maury et du musicien The Toxic Avenger.

16h30 : Courts-Métrages Internationaux – En Compétition

Au Programme :

Baghead – Grande-Bretagne – d’Alberto Corredor Marina avec Oliver Walker, Natalie Oliver, Julian Seager, Pat Boothman et Tama Phethean. Première Française.

La quête de vérité de Kévin – en deuil depuis le décès de sa petite amie – le mène au plus insolite des lieux : une salle de stockage à l’arrière d’un pub délabré. Prix du meilleur court-métrage au Nocturna Madrid, Cryptshow Festival, Atlanta Horror Film Festival et au Dragon Con.

La Noria – Espagne – de Carlos Baena. Première Française

Un petit garçon qui aime créer des manèges rencontre des créatures étranges qui vont bouleverser sa vie.

Laboratory Conditions – Etats-Unis – de Jocelyn Stamat avec Marisa Tomeï et Minnie Driver. Première Française.

En quête du corps de son patient décédé, un médecin découvre une expérience menée au cœur de son hôpital. Un court métrage au casting de rêve : Marisa Tomeï (The Wrestler) et Minnie Driver (Will Hunting).

Phratrie – Canada – Première Française : De Jérémie Saindon. Avec Vassilli Schneider, Niels Schneider, Volodia Schneider, Aliocha Schneider, Hélène Reeves et Laurent Lucas.

Quatre frères vivent sous le joug de leur père (Laurent Lucas), leader d’une secte qui prétend avoir des pouvoirs de guérison. Bien vite, ils se rendent compte de son imposture…

Post Mortem Mary – Australie – de Joshua Long avec Stella Charrington et Melanie Zanetti. Première Française.

Alors que sa mère réconforte ses clients, la toute jeune Mary doit s’occuper seule de réaliser la photographie post-mortem de leur fillette récemment décédée. Le film a obtenu le Prix du meilleur court-métrage au festival de Sitges 2018.

Stigma (Estigma) – Espagne – de David Velduque avec Alvaro Fon et Manuel Tejera. Première Française.

Un soir, alors qu’il pense ouvrir la porte à un ami, Alex va se retrouver face à sa pire angoisse…

Sweet Tooth (Dulce Hogar) – Mexique – de Giovana Olmos avec Blanca Alicia Loaria P., Zuleyka Rojo Enk, Nathalie Hernandez Bejarano, Juan Guillermo Gonzalez, Alvaro Espinoza, Melina Camacho… Première Française.

Chaque fin de mois, Susana doit collecter les loyers des locataires de son immeuble pour assurer leur sécurité. Mais difficile pour eux d’accepter le prix à payer…

The Bloody Ballad of Squirt Reynolds – Etats-Unis – d’Anthony Cousins avec Brianna Patnode, Nathan Tymoshuk, Lana Mattson, Justen Jones et Timothy Herkenhoff. Première Française.

Les jeunes scouts du Camp Nawgonamakit découvrent autour d’un feu de camp la légende de Squirt Reynolds…

The Blue Door – Grande-Bretagne – de Paul Taylor avec Gemma Whelan, Janie Booth et Annie McGrath.

Une infirmière à domicile (Gemma Whelan) rend visite à sa nouvelle patiente, une vieille femme grabataire. Alors qu’elle prend soin d’elle, elle découvre le sombre secret de sa demeure.

Le Jury Courts-Métrages est composé du réalisateur et scénariste Olivier Abbou, du réalisateur, scénariste et dessinateur Balak, de la comédienne et productrice Julie Gayet, du réalisateur et scénariste Julien Maury et du musicien The Toxic Avenger.