PIFFF 2017

Du 05 au 10 décembre 2017, se déroulera dans l’une des plus belles salles de la capitale, le Max Linder, la 7ème édition du PIFFF (Paris International Fantastic Film Festival), moment privilégié qui poursuit, pour notre plus grand plaisir, sa célébration du cinéma fantastique. Populaire, fédérateur, évocateur, décomplexé, exigeant, suggestif ou frontal, jouissif, avant-gardiste et contestataire, le cinéma fantastique est un genre cinématographique malheureusement et scandaleusement devenu aujourd’hui presque invisible sur nos écrans, principalement en raison de la frilosité, du manque de culture, de goût et d’audace des personnes occupants les postes « importants » (producteurs, distributeurs, programmateurs et exploitants) de ce qu’est devenue la norme de la morne industrie cinématographique.

De nos jours, le cinéma fantastique résiste grâce à l’indéfectible militantisme et à la passion de quelques irréductibles cinéphiles qui s’efforcent de mettre en lumière les talents et les œuvres contemporaines qui sont produites envers et contre tout, envers et contre tous. En sortant le genre de son triste carcan étriqué, le festival défend une culture et la fait rayonner comme il se doit et comme elle le mérite, dans son spectre le plus large, du thriller à la science-fiction en passant par l’horreur. A l’instar de festivals tel que L’Etrange Festival, le PIFFF, en proposant le meilleur de la production mondiale du cinéma fantastique d’hier et d’aujourd’hui, est donc devenu un véritable évènement cinématographique en soi. Au vu de sa séduisante et ambitieuse programmation, cette année encore, cette nouvelle édition du PIFFF promet de grands moments de cinéma qui répondront sans aucun doute aussi bien aux attentes des spectateurs que des professionnels.

Faisant autant la part belle aux futurs talents du cinéma fantastique qu’aux cinéastes incontournables du genre, le programme, riche et alléchant, annonce pas moins d’une vingtaine de longs métrages internationaux (En Compétition, Hors Compétition, Séances Cultes, Séance Interdite) et également près d’une vingtaine de courts métrages français et internationaux. Comme chaque année, de nombreux films seront présentés par les cinéastes et/ou les comédiens et comédiennes, invités du festival, qui ont fait le déplacement afin de rencontrer le public du festival et discuter de leurs œuvres et de leur travail. Allant du blockbuster au film d’auteur indépendant, du cinéma U.S. au cinéma français en passant par le cinéma Japonais très présent cette année, la sélection très pertinente de cette septième édition met une fois encore à l’honneur un cinéma de genre on  ne peut plus singulier. De par sa diversité, son éclectisme et sa richesse, cette nouvelle édition s’annonce déjà exceptionnelle.

Steve Le Nedelec

Les commentaires sont clos.