L’Etrange Festival – Jour 12

Voilà, c’est le dernier jour, petit pincement au cœur, une fois de plus l’équipe de L’Etrange Festival a réuni une sélection de films singuliers, différents, dans un univers où le lissage est la norme, un exploit alors que le cinéma commercial n’a jamais été aussi médiocre et le film d’auteur n’existe sur les écrans que « né sous une bonne étoile », deux voix en forme de cul-de-sac. Il est symptomatique qu’un film aussi populaire que Mandy ne sorte pas en salle, alors qu’il est sous la bannière d’Universal, qui par contre sort Le Pape François de Wim Wenders, tournant le dos à la longue tradition du studio du cinéma d’horreur ! Hélas, il ne s’agit pas du seul exemple, ses films qui faisaient le spectacle du samedi soir, – et qui façonnaient l’esprit des futurs cinéphiles -, n’ont plus leurs places sur les écrans, c’est dommage, reste l’écrin de L’Etrange Festival…

Le programme de la dernière journée, dimanche 16 septembre 2018

14h15 THE HOUSE THAT JACK BUILT Film d’horreur de Lars von Trier avec Matt Dillon…

Un serial killer fait le bilan de sa vie à travers plusieurs cinq temps forts de sa « carrière »… Réflexion sur l’art, la réalité et le mal, une œuvre incroyable, drôle, provocante, extrême et magnifique, un voyage de l’enfer à l’enfer, l’un des plus grands films de cette 24e édition (Danemark – Allemagne – France – Suède, 155 minutes). Compétition internationale, avant-première, dernière projection (Salle 500).

15h15 L’HOPITAL Comédie noire d’Arthur (Love Story) Hiller  avec George C. Scott, Diana Rigg… un brûlot d’une incroyable vitalité écrit par Paddy Chayefsky (12 hommes en colèreNetwork). Les pépites de l’Etrange, dernière projection (Salle 300).

15h45 MISSION SOCRATE Comédie de Bertrand Lenclos. Lors d’une rencontre dans un hammam, trois hommes constatent que l’humanité a commencé sa décadence à cause de Socrate… (France, 2009, 26 minutes)

CLONK Comédie de Bertrand Lenclos. Un réalisateur tyrannique manipule et malmène son équipe de tournage jusqu’à la catastrophe (France, 2010, 17 minutes)

+ en complément de programme : UN CURIEUX RÊVE BIZARRE D’UNE INDE ÉTRANGE ET MYSTÉRIEUSE et une autre surprise, carte blanche à Jackie Berroyer en sa présence et du réalisateur, unique projection (Salle 100).

17h30 RETOUR DE FLAMME : EDGAR ALLAN POE : 3 films

THE TELL-TALE HEART de Charles Klein & Leon Shomroy (Etats-Unis, 1928, 59 minutes).

LE CRIME DU DOCTEUR CRESPI de John H. Auer avec Erich Von Stroheim (Etats-Unis, 1936, 25 minutes).

RACHMANINOFF’S PRELUDE de Castleton Knight (Grande-Bretagne, 1927, 8 minutes). Trois adaptations d’Edgar Allan Poe présentées par Serge Bromberg, unique projection (Salle 300).

17h30 UPGRADE de Leigh Whannell avec Logan Marshall-Green…

Asha et Grey sont violemment agressés par quatre hommes. Asha y laissera la vie et Grey restera paralysé et inconsolable… (Australie, 100 minutes). Mondovision, première française, dernière projection (Salle 500).

17h45 RED & ROSE Comédie expérimental de Frank Grow. Après un accident à bord de son véhicule, le pilote Richard « Big Red » Friedman a besoin de doses d’adrénaline s’il veut survivre (Etats-Unis, 1989, noir et blanc, 18 minutes).

 MATT KONTURE, L’ETHIQUE DU SOUTERRAIN Documentaire de Francis Vadillo. Portrait de l’artiste libertaire Matt Konture (France, 2011, 64 minutes). Carte Blanche à Pakito Bolino, unique projection (Salle 100).

19h30 LIFECHANGER Film fantastique de Justin McConnell.Drew possède la capacité de dupliquer les corps de différentes personnes, dont il consomme l’énergie et prend l’apparence… (Canada, 84 minutes) Compétition internationale, première française, dernière projection (Salle 300).

19h45 THE ALLINS Documentaire de Sami Saif. La vie et l’œuvre du chanteur punk GG Allins, décédé à l’âge de 36 ans (Danemark, 74 minutes). Première française, dernière projection (Salle 100).

20h00 Clôture : THE MAN WITH THE MAGIC BOX Film de science-fiction de Bodo Kox avec Olga Boladz, Piotr Polak… Année 2030. Adam, concierge dans une grande multinationale, découvre dans son appartement une vieille radio lui permettant de voyager dans le temps… (Pologne, 105 minutes) Première française en présence du réalisateur (Salle 500).

21h30 NIGHT GOD Drame d’Adilkhan Yerzhanov.

Un  père et sa fille traversent un monde apocalyptique où la lumière semble avoir disparu, hormis quelques météorites éclairant les ténèbres… (Kazakhstan, 2017, 113 minutes). Focus sur  Adilkhan Yerzhanov, première internationale, dernière projection (Salle 100).

21h45 FRIG Drame d’Antony Hickling. Une relation amoureuse entre deux personnes est sur le point de finir… Inspiré par les œuvres de Bataille et de Sade, le nouveau film d’Hickling a tellement choqué la commission de classification qu’elle lui a collée une interdiction aux moins de 18 ans (France, 60 minutes). Mondovision, première française, dernière projection de la 24e édition de L’Etrange Festival (Salle 300).

 Rendez-vous l’année prochaine et longue vie à L’Etrange !