FFCP 2017 – Shortcuts

La section Shortcuts propose quant à  elle, de mettre à l’honneur le meilleur des courts-métrages coréens avec trois sélections de programmes variés représentant tous les genres, de l’animation au fantastique en passant par la comédie ou encore le drame :

Shortcuts 1 est composé des sept courts-métrages suivants :

Alone Together de Baek Kyungheon; Big Fish de Park Jaebeom et Kim Jeongseok; The Aimless Bullet de Kim Ho; Almond: My voice is breaking de Park Joonho; The Great hand and the Bulgasari de Kim Minhye; Hiking trail for scenery de Kim Jae-hyun et 301 401 de Cho Kyoung-ho.

Au programme de ces 7 courts-métrages, une jeune une aide à domicile en proie à la tentation, la douleur du deuil, un lycée égaré, un choriste confronté aux changements de l’adolescence, une réécriture du mythe du Bulgasari, les élans du cœur d’un couple qui fut et une apprentie cuisinière en quête d’un gourmand.

Shortcuts 2 est composé des sept courts-métrages suivants :

Break of day de Kim Kyoungju; Où est la lune ? de Baek Mi-young; Hitchhiker de Jéro Yun; Plastic Love de Kwon Hang; Hatred de Shin Dong-young; Kim & Jang de Kim Young-seok, et Throttled de Kim Jihyeon.

Au programme de ces 7 courts-métrages, une réflexion sur le droit à l’avortement à travers le regard d’une jeune adolescente, un voyage vers la lune et un voyageur en quête de transport, les tribulations d’un smartphone, un homme qui prend son destin en main, l’appel de la fête et la rencontre entre un marin et une sirène.

Shortcuts 3 est composé des six courts-métrages suivants :

Same face man de Song Won-jae; The Realm of deepest knowing de Kim Seunghee; So I. The Missing Children de Park Jieun; Feruza de Kim Yeyoung et Kim Young-geun; Life in the park de Moon So-hyun et The Way Home de Im Seong-hyuk.

Au programme de ces 6 courts-métrages, un homme face à son double, une histoire de cubes, un prédateur mis en échec, une passion inconditionnelle pour la Corée, un parc et ses habitants et le pouvoir du destin.

Steve Le Nedelec

Les commentaires sont clos.