FFCP 2017 – Avant-premières

La section Avant-Premières propose cette année deux films avant leurs sorties en salles en France : La Caméra de Claire (keul-le-eo-ui ka-me-la), drame réalisé par Hong Sang-soo, et The Battleship Island (Gun-ham-do), film d’action et d’aventures historique réalisé par Ryoo Seung-wan.

La Caméra de Claire (keul-le-eo-ui ka-me-la) : Lors d’un voyage d’affaires au Festival de Cannes, Manhee est accusée de malhonnêteté par sa patronne, et licenciée. Claire se balade dans la ville pour prendre des photos avec son Polaroïd. Elle fait la rencontre de Manhee, sympathise avec elle, la prend en photo. Claire semble capable de voir le passé et le futur de Manhee, grâce au pouvoir mystérieux du tunnel de la plage. Désormais Claire décide d’accompagner Manhee au café où elle a été licenciée. C’est le moment de découvrir le pouvoir de Claire à l’œuvre…

Après In Another Country (2012), La Caméra de Claire marque la seconde collaboration entre le réalisateur et Isabelle Huppert. Le film est le 20ème long métrage du cinéaste Hong Sang-soo à qui l’on doit entre autres Le Jour où le cochon est tombé dans le puits (1996), Turning Gate (2002), Conte de cinéma (2005), Woman on the Beach (2006), Night and Day (2008), Les Femmes de mes amis (2009), Oki’s Movie (2010), HA HA HA (2010), The Day he arrives (Matins calmes à Séoul) (2011), In Another Country (2012), Sunhi (2013), Haewon et les Hommes (2013), Hill of Freedom (2014), Un jour avec, un jour sans (2015) ou encore Le Jour d’après (2017). Il sort dans les salles en France le 7 mars 2018.

The Battleship Island (Gun-ham-do) : Pendant la Seconde Guerre Mondiale, plusieurs centaines de coréens sont emmenés de force sur l’île d’Hashima par les forces coloniales japonaises. L’île est un camp de travail où les prisonniers sont envoyés à la mine. Un résistant infiltré sur l’île élabore un plan d’évasion géant, afin sauver le plus grand nombre de prisonniers possibles…

The Battleship Island est le 10ème long métrage et nouveau blockbuster événement du cinéaste Ryoo Seung-wan à qui l’on doit entre autres Die Bad (2010), son premier long métrage réunissant quatre court-métrages qu’il avait réalisés auparavant, The City of Violence (2006), The Unjust (2010) et The Agent (2013). Il sort prochainement dans les salles en France.

Steve Le Nedelec

Les commentaires sont clos.